dimanche 16 mai 2010

Poison lips.


Stateless - Bloodstream

Comme une drogue qui s'insinue langoureusement dans mes veines, c'est l'opium de ta passion qui contamine mon sang. Je goute au poison de tes lèvres, à la fièvre de tes doigts qui m'enserrent.
Comme une proie livrée à son sort, prisonnier de ta bouche qui coure sur mon cou. Empreint au rouge Carmin, j'embrasse le désir qui m'envahit. Se sentir vriller sous l'emprise de tes regards lascifs, douce victime de la catalepsie. Tension syndromique, enfer de Stockholm.
Ma peau qui se consume sous le passage de tes mains. Nos souffles qui s'entremêlent, je cède à l'ivresse de ce plaisir tortionnaire.


2 commentaires:

  1. Vulgariser l'amour sous des vortex pubiens ou pour des Monts de Vénus Hadèsciaux.

    RépondreSupprimer